Organiser la scribouille

Juste avant le confinement, j’ai senti le besoin de m’organiser un chouia plus que ce que je faisais jusque là. J’avais l’impression que j’avais le temps pour rien, que je remettais trop souvent l’écriture à plus tard et c’était pas génial pour le ressenti global.

Ces dernières années, j’ai testé beaucoup de choses pour tracker l’avancement. C’était principalement des outils numériques comme TrelloWunderlist ou d’autres. J’avais aussi tenté un Bullet journal à plusieurs reprises. Mais à chaque fois, ça finissait dans l’oubli parce que je trouvais ces petites choses trop contraignantes. Et là, en me baladant au supermarché, je me suis retrouvée au rayon carnets (ma faiblesse, quoi :p) et ils ont commencé à me faire de l’oeil. J’ai été forte, j’ai résisté… pour revenir le lendemain m’en acheter un lol

Mes tentatives précédentes de Bullet journal avaient été mort nées parce que je suis une maniaque et j’avais cette petite phobie de saloper le machin. Là, j’ai décidé de le rendre purement utilitaire, de le faire minimaliste (parce que passer trois heures à dessiner des trucs et bidules dessus, je sais que ça m’aurait vite gonflée) et de ne pas me prendre la tête, tout simplement.

Vu qu’à ce moment, le confinement était déjà là, que j’étais en chômage partiel et que je n’avais pour ainsi dire rien d’autre à faire que d’écrire et d’avancer mes projets, je me suis concentrée sur mon activité scribouillarde dessus. Chaque jour, je me définissais des tâches à faire sans me mettre la pression si je ne finissais pas le truc dans la journée. S’il n’était pas fait aujourd’hui, il allait être fait demain. Dans ces tâches, j’avais toujours l’écriture d’un ou deux ou trois chapitres d’histoires différentes, quelque chose concernant mon blog (comme l’écriture d’un article) et souvent une ou deux tâches liées à Plume d’Argent. En gros, voilà ce que peut donner une semaine type :

(Pour la légende : vert pour une tâche finie, jaune pour une tâche faite partiellement et à finir, rouge pour une tâche non traitée à déplacer le jour d’après)

A côté de ça, je me suis bricolé un listing de tous mes projets du moment pour avoir une vue plus globale de tout ce petit monde. Et avec tout ça, je me suis donné pour objectif de les boucler un à un avant de passer à autre chose. Cette petite chose ressemble à ça :

C’est basique, mais ça fait très bien le boulot lol (Et Octobre rouge, je vais finir par te faire la peau !) Bon, la liste des projets continue à la page suivante, j’en ai bien-bien plus de six lol

Et enfin, depuis juin, j’ai aussi rajouté un petit suivi mensuel de la scribouille. Rien de bien folichon, juste un graphique des jours écrits avec le nombre de mots. Ca permet de voir directement les jours qui ont été productifs et si j’arrive à m’en tenir à une routine. Bon, par contre, en juin, j’ai été pas mal en déplacement avec la levée de la limite des 100km, donc c’est vraiment un tout petit mois niveau écriture. Mais c’est pas grave, le tout c’est quand même d’avancer sans s’en dégoûter. Voilà donc ma page mensuelle :

Voilà pour un petit tour du seul outil que j’utilise actuellement pour la scribouille. Comme ça fait quatre mois que je m’y tiens, j’ai bien envie de dire que j’ai fini par trouver ce qui me convenait le mieux. Je crois que j’aime le fait d’avoir un support physique, j’avais du mal à avoir une vue globale avec les supports numériques.

Et puis, avec tout ça, j’ai l’impression d’avoir plus avancé ces quatre derniers mois que les deux dernières années. C’est que ça doit marcher lol

Et vous, vous utilisez quoi ? Ou est-ce que vous utilisez quelque chose, déjà ? tongue

2 Comments

  • comment-avatar
    Allie 27 juin 2020 (0 h 17 min)

    Ah bah c est sur que l orga de tes carnets est plus optimale que la mienne, je risque de m en inspirer! Merci pour le partage <3

    • comment-avatar
      Svetlana 27 juin 2020 (16 h 01 min)

      Je veux voir tes tiens maintenant ♥ Montre-moiiiii !

Répondre à Allie Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :