Ululons des Balles perdues #01

Aloooors ! Je reprends ce blog après une pause d’une dizaine de jours. Parce qu’il faut aussi parfois souffler tongue

J’en avais parlé vite fait il y a quelques semaines : à la rentrée, je prépare un Ulule pour les deux derniers tomes des Balles perdues (les tomes 3 et 4 donc). Et vu que je me suis organisée un planning de malade et que j’ai besoin de motivation, j’ai décidé de me lancer dans des petits billets de blog de mes avancées pour tenter de me tenir motivée et de ne pas trop me noyer dans les trucs à faire !

Et aujourd’hui, on va commencer par un petit tour d’horizon du pourquoi, du comment et du jevaiscreversauvezmoi. En avant !

Déjà, pour ceux qui se demandent ce qu’est un Ulule, c’est un site qui permet de faire du financement participatif pour des projets. On définit donc un but, on raconte ce qu’on propose et les gens choisissent de participer (ou non) à cette petite chose. Ulule n’est bien sûr pas le seul site qui permet de lancer du financement participatif, mais c’est celui que je suis depuis le plus longtemps et qui me parle le plus.

Mais revenons à nos balles perdues. Pendant le confinement, j’ai beaucoup (trop sans doute) réfléchi à tous mes projets qui dormaient. Et il s’est trouvé qu’un financement participatif, c’était un rêve depuis très très très longtemps. Mais vous connaissez tous l’excuse du pas le temps et de tout plein d’autres choses. BP n’était pas le seul candidat pour l’Ulule. Mais après des jours de réflexion, je me suis fixée sur lui. Parce qu’on connait tous la relation fusionnelle que je maintiens avec cette saga et que je trouvais que la finir là-dessus, c’était sympa ! Bref, à ce moment-là, on était quelque part en mai. Et je m’étais fixé septembre pour tout lancer (peur de rien !).

Du coup, j’ai dû m’établir un planning en trois étapes :

  1. EN JUIN : J’avais un peu commencé en mai, mais ça m’a surtout beaucoup occupée en juin. Là, ça a été toute la partie qui concernait la vision globale du projet : les différents packs, les différents paliers, les différents goodies. Ca a aussi été là que j’ai établi mon chiffrage global : ce qu’il fallait que j’atteigne pour ne pas être en déficit, etc, etc. Ca a été une étape vraiment passionnante, c’est à partir de là que j’ai commencé à réaliser que ce que j’avais à l’esprit depuis très longtemps était réalisable. C’est pas rien !
  2. EN JUILLET : Et on est en plein dedans tongue En juillet donc, je me suis établi un bon gros planning pour gérer tous les contenus texte. En effet, même si les tomes 3 et 4 sont écrits et corrigés deux à trois fois chacun, ils avaient tous les deux besoin d’une bonne grosse correction finale, comme je le fais toujours pour les bouquins que je passe en autoédition. Et les deux tomes font dans les 180K mots. Autant dire que c’est de la grosse bestiole ! A côté de ça, j’ai les contenus textuels qui seront présents dans certains packs et qui sont aussi assez conséquents (dans les 50K mots). Et pour tout ça, seulement la moitié est écrite et corrigée, l’autre moitié reste encore à faire. Je m’amuse lol Mais en vrai, même si la correction n’est pas le moment le plus fun, c’est un moment que j’aime pas mal. Surtout quand il s’agit de la correction finale : on transforme le texte en sa dernière version et ça, c’est toujours gratifiant ! Pour l’instant, j’en suis à la correction du tome 3 et, si tout va bien, ce soir j’aurai bouclé un petit tiers du truc !
  3. EN AOÛT : En théorie, août, je me le suis laissé pour me pencher sur la version finale des goodies, rédiger touuuus les textes de présentation, créer tous les visuels des réseaux sociaux, etc. Donc tout ce qui va concerner la partie visible du projet. Bon, on va pas se mentir, je pense que la partie de juillet va aussi un peu déborder ici, mais ce n’est pas forcément dramatique. C’est le jeu tongue

Et donc, ces trois étapes de préparation devraient nous emmener en septembre. Je ne sais pas encore si je vais arriver à tout-tout boucler dans les deux mois à venir. Mais je sais que pour le lancement, j’aimerais que tout soit prêt, pour s’éviter du stress inutile. Du coup, je ne vais clairement pas me rendre malade si j’ai quelques jours ou semaines de retard. Septembre, c’est un premier but, mais si ça passe sur octobre, ça ne sera pas la fin du monde lol

Voilà pour ce premier compte rendu ! Beaucoup beaucoup reste encore à faire. Mais je trouve tout ça hyper motivant et j’espère que le résultat sera à la hauteur tongue

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :