Écrivons !

Ça part vraiment dans tous les sens

Il y a quelques mois, j’ai tenté un petit truc en scribouille. Et quand je dis “petit”, c’est une manière de parler mrgreen

Vous connaissez sans doute les romans dont vous êtes le héros, ces bouquins où à la fin de chaque chapitre, vous aviez un choix à faire, choix qui allait influer sur l’histoire. Bien, appliquons ça au web et appelons ça “roman interactif”.

Il y a quelques mois donc, j’étais tombée sur une ME en formation qui proposait de leur envoyer des textes de ce type. Alors, j’ai tenté, j’ai scribouillé un début de SF post-apo un brin absurde sur les bords. On m’a dit de continuer. J’ai continué. J’ai construit le plan… Et le plan dans ce type d’exercice, eh bien, c’est un truc d’un autre monde.

Vous commencez à hyperventiler ? C’est normal.

La subtilité du plan, c’était d’éviter les boucles infinies et aussi de se répéter. Il fallait que chaque chemin ait son lot d’informations, pas forcément les mêmes, mais que le tout reste quand même cohérent à la fin. On a aussi plusieurs fins vers lesquelles on peut arriver, certaines plus heureuses que d’autres. Je me suis amusée, quoi lol

Et rien que ça, je peux vous assurer que ça bouffe bien la cervelle.

Puis, je suis passée à la scribouille. Eh bah… entre un écriture linéaire et ce genre d’écriture, il n’y a pas grand-chose de commun. C’est une tout autre approche de la chose, plus structurée : on peut moins se laisser porter par l’inspiration du moment, disons. Ce n’est pas pour ça qu’on ne se retrouve pas avec des moments d’impro ; de toute façon, on sait tous que l’écriture finit toujours par dévier de ce qu’on prévoit. Mais voilà, si on s’éloigne trop du plan, ça peut casser des choses un peu partout. Donc bah, on s’éloigne pas.

J’ai écrit une première version, je l’ai envoyée à l’éditeur. Le souci, c’est qu’entre-temps, ils avaient changé un peu leur format et augmenté le nombre de chapitres. J’ai donc retroussé mes manches, rajouté de nouveaux chemins et je suis repartie dans la scribouille. L’univers de cette fic, il est tout mignon, rempli de bestioles avec des petites dents qui peuvent vous croquer au détour d’une ruelle. Un univers comme je les aime, quoi. Je me suis beaucoup amusée avec lol

Et hier soir, j’ai tout-tout-tout bouclé. Yay.

Un bilan de tout ça ? Eh bien, il est positif. J’aime expérimenter, j’aime tenter de nouvelles choses, j’aime les contraintes. Et écrire une histoire qui se lit dans tout plein de sens et qui ne raconte pas la même chose pour tout le monde, bah, c’est franchement cool. Bon, il va juste falloir reposer un peu la cervelle maintenant, revenir vers des fictions plus, disons “faciles”. Ca tombe bien, j’en ai pleiiin qui m’attendent. Mais une chose est certaine, je retenterai cette expérience. Peut-être toujours avec cet univers, peut-être avec un autre.

Laisser un commentaire