2020, l’année bizarre

Chaque décembre, quand je me prépare à faire le récap annuel, je relis ce que j’avais écrit l’année d’avant. Et chaque année, je me dis “Ah ouais, j’ai quand même vachement dévié” lol

2020, ça a été une année bizarre. Je crois que je ne vous apprends rien. On a passé de confinement en confinement, le masque est devenu notre copain et… et le climat est très bizarre, oui. Et du coup, en bonne scribouilleuse que je suis, ça m’a beaucoup fait réfléchir. Sur les sujets que je traite dans l’écriture, sur mon rapport à celle-ci, sur mes envies et mes besoins. J’ai beaucoup réfléchi et je suis arrivée à quelques conclusions. Mais avant tout, faisons déjà un tour de l’année !

Les publications

Elles ont été assez nombreuses cette année !

Déjà, on a deux séries littéraires qui sont passées chez Rocambole. La première a été en vrai publiée à la toute fin décembre 2019, mais allez, on va dire que ça compte pour 2020. La première, donc, s’appelle Les derniers jours du vieux monde et raconte les tout derniers jours avant une grosse-grosse catastrophe. Un petit mélange polar-SF. La seconde répond au doux nom de Dans les ruines et suit deux adolescents qui décident de partir explorer une ville en quarantaine depuis la grande catastrophe. Ici, on plonge dans du SF post-apo. Ces deux séries sont lisibles via l’application de Rocambole, donc si vous voulez un peu d’apocalypse, j’ai ce qu’il vous faut tongue

Ensuite, du côté de Short édition, j’ai deux nouvelles qui se sont ajoutées à leurs distributeurs : Des ailes de grenouille, une nouvelle jeunesse sur une grenouille qui veut voler comme les oiseaux, et Réunion de voisinage, une nouvelle sur le danger de trop laisser pousser les géraniums tongue Pour la première, c’était suite à une soumission sur l’espace jeunesse et pour la seconde, c’était en participant à un Grand prix.

J’ai également été publié dans deux magazines. Le premier, c’était NEON en partenariat avec Rocambole pour Les derniers jours du vieux monde. La série a donc été diffusée en épisodes quotidiens et est dispo ici : CLIC. Le second, c’était la Quotidien du médecin en partenariat avec Short édition pour une série écrite pour l’occasion, Direction : Zuglantrov. Il s’agit d’un petit space opera un chouia burlesque dont les épisodes ont été publiés à raison d’un par semaine, dispos ici (avec abonnement) : CLIC.

Et enfin, last but not least, on a eu l’Ulule Balles perdues qui était là pour clôturer la saga avec la publication des deux derniers tomes. Ca a sans doute été le plus gros boulot de l’année vu que j’avais décidé de lancer simultanément deux tomes + tout plein de contenus textuels et visuels, le tout avec seulement mes dix petits doigts lol On est en décembre et les derniers envois viennent d’être faits. Et je crois que je ne réalise pas encore. En tout cas, cette campagne a été très chouette à mener et elle a fini à 131%, yeay ! J’ai fait un bilan plus détaillé de tout ça : CLIC si ça t’intéresse !

Cette année a également été celle où des romans ont quitté des éditeurs. On a donc eu Quatorze minutes que j’ai choisi de retirer des Editions Hélène Jacob pour des raisons qui me regardent (aucun drama, on se calme :p). Ca avait été ma toute première publication en la lointaine année 2014 et ça a quand même fait un petit quelque chose. Mais cette collaboration ne m’apportait plus grand chose. Le second a été En attendant la tempête chez Readiktion pour la bonne et simple raison que cette maison d’édition a fermé. Pour rappel, c’était du roman interactif, donc des chapitres à embranchements qui avaient été très casse-tête, mais aussi très intéressants à écrire. Je regretterai beaucoup cette ME, mais eh, c’est la vie !

Une année assez riche en contenu éditorial, donc ! Je suis vraiment très satisfaite des collaborations que j’ai pu faire, que ce soit pour Rocambole ou Short édition qui se sont révélées être des maisons d’édition très très cool !

L’écriture… et le reste

J’en ai assez parlé, je crois, mais j’avais eu un énorme blocage de quelques années. Et même si cette année, je pense avoir réussi à en sortir, je suis encore très frileuse à crier victoire. Parce que le blocage que j’ai vécu a vraiment été douloureux et que j’ai encore très peur de replonger dedans. Néanmoins, j’ai eu beaucoup de moments où j’ai senti que je retrouvais le plaisir de l’écriture. Vous savez, ce moment où les doigts courent sur le clavier sans difficulté et où l’histoire avance à une très bonne vitesse.

Déjà, il y a eu bien sûr l’écriture de Dans les ruines qui a fini chez Rocambole et Direction : Zuglantrov qui a fini chez Short édition. Et je dois dire que je me plais pas mal dans le format série littéraire. Et c’est assez drôle parce que le monde des séries litté, c’était par là que j’avais commencé mes publications sur le web en la très lointaine année 2006. Du coup, c’est une sorte de retour aux sources, c’est très cool ! Ces deux séries sont assez petites, en soi : 14K mots pour la première, 4K mots pour la seconde. Mais justement, c’est ce qui donne de l’intérêt à l’exercice.

Ensuite, j’ai réussi à boucler un petit roman… ce qui ne m’était pas arrivé depuis un moment lol Donc, victoire ! C’était Octobre rouge, une petite SF à base de dictature. Ca a rejoint mes romans courts vu que le texte complet fait dans les 35K mots. Mais il n’y a pas de petites victoires tongue Pour l’instant, il repose bien sagement en attendant que je remette des yeux dedans pour le corriger.

A l’occasion de l’Ulule Balles perdues, j’ai aussi pas mal écrit. Les goodies de certains packs étaient des novellas hors-série sur plusieurs personnages. En tout, il y avait cinq novellas de 10K mots chacune dont deux étaient écrites avant la campagne. Il a donc fallu retrousser les manches et écrire les trois restantes, soit 30K mots. Et je crois que c’est avec ces novellas que j’ai vraiment réalisé que le blocage était parti. Parce qu’en les écrivant, j’ai réussi à reprendre ma routine de 2K mots par jour et c’était très satisfaisant !

Et enfin, j’ai écrit pas mal de nouvelles. Pendant le premier confinement, je m’étais lancé le challenge d’écrire, enregistrer et mettre en ligne une nouvelle par semaine. Et j’ai tenu l’exercice jusqu’à l’été… période où j’ai commencé à bosser sur l’Ulule. Donc j’ai un peu mis en pause pas mal de choses. Mais c’était très sympa et je pense que je vais reprendre en 2021 ! CLIC pour les 17 nouvelles enregistrées !

Et puis, à côté de l’écriture, j’ai dessiné pas mal. Ca permettait de varier un peu les plaisirs lol J’ai donc repris l’aquarelle et je réapprends petit à petit tout ça tongue CLIC pour voir tout ce petit monde !

Et en 2021 ?

Ouh la j’ai tellement de projets lol Prêt-e-s ?

Niveau écriture, je ne vais pas lister les trucs à faire, parce que je sais qu’il suffira que je le fasse pour que la liste des envies change lol En tout cas, j’ai bien l’intention de reprendre une routine d’écriture quotidienne, parce que je sais très bien que c’est ça qui marche avec moi. Et puis, maintenant que les Balles perdues sont vraiment finies, il va falloir trouver d’autres personnages à maltraiter !

A côté de ça, la récupération de mes droits sur Avant la tempête de Readiktion m’a un peu fait réfléchir à ce texte et j’ai réalisé que je ne voulais pas le laisser tomber dans l’oubli. Parce que le roman interactif est un format vraiment très intéressant et que j’aime bien les petits challenges. J’ai donc décidé de le reprendre, de le récrire et de… Bon, okay, j’ai peut-être pour projet de me bricoler une interface pour diffuser des histoires interactives. C’est un projet que j’ai depuis un moment et la fermeture de la ME et la récupération de mes droits a été en quelque sorte un élément déclencheur. J’ai envie de proposer à la lecture des textes-jeux avec des éléments pour enrichir leur univers. Bon, comme ça, ça a l’air très nébuleux. Mais dans ma tête, c’est assez clair. Je vais donc me lancer dans la création de cette interface dès janvier, je partagerai mes avancées ici tongue

En 2020, j’avais lancé un Tipeee qui vit sa vie depuis maintenant quelques mois. Je suis vraiment très reconnaissante aux personnes qui participent dessus, vous êtes les meilleur-e-s ! Et ce Tipeee a été créé suite à une réflexion du confinement. J’ai réalisé que oui, c’était bien l’écriture en particulier et la création en général qui étaient les plus importantes pour moi. Alors oui, ça fait six ans que je suis passée du côté professionnel de l’écriture. Mais il y a toujours des contretemps, des choses plus importantes ici et là. J’ai décidé de changer ça. Parce qu’à force de remettre à plus tard, bah on n’arrive à rien et on rate tout. On attend le moment où on aura du temps et on ne le trouve jamais. Je ne vais pas dire que j’ai un plan en 42 étapes pour parvenir à vivre de l’écriture. Mais j’ai quelques pistes et projets pour 2021. On verra comment ça aura marché à la fin de l’année !

Du coup, dès le début de 2021, je vais me pencher sur plusieurs choses. Déjà, le Tipeee que je voudrais modifier un peu pour inclure dedans quelques nouveaux projets qui vont arriver. Ensuite, j’ai vraiment besoin de revoir le site (oui, les Champidents, là) parce qu’il n’est plus très adapté à ce dont j’ai besoin. Il va juste falloir que je me pose pour réfléchir dessus parce que j’ai pas encore réussi à mettre le doigt sur ce qui me gêne. Et enfin, cette interface pour les histoires interactives. J’ai plein de maquettes dans tous les sens, il n’y a plus qu’à !

Conclusion

Et ce récap est assez monstrueux lol

Il faut dire que 2020 a été une année vraiment très remplie et très chargée pour moi. Il y a eu pas mal de réalisations, d’aboutissements, de choses concrètes qui ont vu le jour. Il y a aussi eu des expériences ratées, des trucs qui n’ont pas eu le temps de se faire.

Mais globalement, je suis contente de cette année. Et puis… en avant pour 2021 !

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :