Écrivons !

De l’importance de la sauvegarde automatique

Alors mrgreen Pour ceux qui savent pas, vendredi dernier, j’ai paumé la moitié du dernier épisode de Sans issue. Genre paf, écran bleu et aucune sauvegarde auto. Joie.

J’ai passé le weekend dans le déni le plus total, j’ai fixé la feuille blanche jusqu’à m’en faire saigner les mirettes. Je me suis posée plein de questions sur le sens de la vie, aussi. J’ai arrosé les plantes, j’ai sorti mes fuseaux de leur boite. Bref, j’ai passé un super weekend lol

Parce que les deux chapitres perdus, ils m’avaient donné tellement de mal. Jusqu’à maintenant, c’était l’un des trucs les plus difficiles à sortir. Genre, vraiment. Après leur scribouille, j’avais été complètement lessivée. Mais je m’étais dit que c’était passé, que c’était fini. *musique dramatique*

Et maintenant ? J’avoue que j’ai été tentée d’abandonner ce quatrième épisode, de supprimer le texte survivant et de partir faire le tour du monde en péniche. J’ai été très tentée. Sauf que voilà, on sait tous que c’est pas la solution. Parce que ce petit truc est assez primordial dans la récriture des Balles perdues que j’envisage pour mes vacances. Donc… Naoooon, j’ai tellement pas envie :'(

Okay, on respire. Tout va bien se passer.

Du coup, hier soir, j’ai tenté de retrouver les mots, j’ai tenté de me remettre à la scribouille. Ca a été difficile et j’ai eu l’impression que c’était qu’une pâle copie du truc originel. Mais bon, voilà. En tout cas, ça a été moins ardu que je l’aurais pensé. Peut-être qu’on ne douille qu’une fois avec ce genre de texte. Peut-être.

Tout ça pour dire que la publication s’en retrouve décalée. On va donc miser sur le 16 juillet pour la publication du dernier épisode et sur le 15 août pour la publication du recueil papier. On va dire que ça sera plus sage.

Allez, souhaitez-moi bonne chance mrgreen

Laisser un commentaire