menu Menu
Six romans en six mois
Six romans en six mois : le plan Previous 2021, l'année de pause Next

Alors !

Vous le savez peut-être (ou pas), j’aime les challenges. Ca m’aide pas mal dans l’écriture et ça me permet de ne pas trop perdre la motivation. Les challenges, j’en ai eu de toutes les formes et de toutes les couleurs. Mais il y en a un qui me gratte au cerveau depuis quelques années.

Le truc, c’est que ce challenge est un petit peu extrême. Donc à chaque fois, je l’ai remis à plus tard, plus tard, plus tard parce que… bah parce que j’ai ces moments où je me dis que je ne suis pas suicidaire à ce point.

Et récemment, j’y réfléchissais de nouveau en me disant que ça serait quand même bien de se lancer dedans, genre l’année prochaine et tout. Puis, j’ai eu un moment de “Et pourquoi pas là, tout de suite, maintenant ?”. Oui. Donc.

Le principe du challenge est donc le suivant : écrire six romans en six mois consécutifs, le tout saupoudré de contraintes parce que c’est pas drôle sinon.

Mais déjà, définissons “roman”. Et là, j’ai sans doute un peu menti, pas bien tongue Je vise quelque chose comme 30-40K mots, ce qui est la taille de quelques romans chez moi, mais qui est la taille d’un chapitre chez d’autres tongue Disons qu’en version imprimée, ça donne un truc comme 200 pages. Alors, oui, c’est pas un gros pavé, mais le challenge, c’est aussi ça : ne pas s’éparpiller et arriver à raconter six histoires dans un espace limité.

Ensuite, les contraintes à proprement parler. J’ai dénombré celles-là :

  • un genre : SF, fantastique, thriller, etc
  • un type de narration : classique, full dialogue, épistolaire, etc
  • une météo
  • une couleur
  • un mot

Pour les deux premières contraintes, ça va, on reste dans du classique. J’avais pensé à rajouter la personne (première ou troisième) et un temps verbal de narration (passé ou présent), mais ça rentrerait en conflit pour le full dialogue ou l’épistolaire. Donc ça, je me le laisse libre.

Et pour les trois autres, c’est là pour m’aider à sortir une image des contraintes avec lesquelles je vais me retrouver :

  • la météo parce qu’il faut se rendre à l’évidence, j’aime bien décrire ces choses et ça aide à poser certaines ambiances ; il va donc flotter, souffler ou faire grand soleil
  • la couleur parce que comme la météo, ça aide à l’ambiance ; la couleur ne sera sans doute pas présente à chaque page, mais devra avoir son importance
  • le mot qui sera un thème général ; je ne sais absolument pas encore ce que je vais y coller, mais ça viendra

D’ailleurs, en parlant de ça, on se fait un petit jeu ? tongue Vous pouvez me proposer des contraintes ICI. Au boulot ! Et merci tongue

Une fois que j’aurai tout ça, chaque mois, je vais tirer au sort les cinq contraintes et me lancer gaiement dans le roman. Je rendrai bien sûr compte des mes souffr… mes avancées ici même !

Ah et je commence en février lol A très vite !


Previous Next

Laisser un commentaire

  1. Oooooh yeah, Sejouille est dans la place ! Je veux voir ça, je veux lire ça ! L’idée de la contrainte “météo” ou “couleur”, c’est super bien pensé ! Bref, je te soutiens à 200% dans cette suicidation qui, j’espère, sera suivie de beaucoup de résurrections ♥